Nouveautés : vivre après un viol

Vient de paraître aux éditions érès
Vivre après un viol
Chemins de reconstruction
De Lise Poirier Courbet
En savoir plus en cliquant ici  http://www.editions-eres.com/parutions/societe/sociologie-clinique/p3673-vivre-apres-un-viol.htm

Préface de Clémentine Autain
Elle-même violée à l’âge de 16 ans, l’auteure a enquêté auprès de femmes victimes de viol pour saisir ce qui les avait aidées à surmonter ce traumatisme dévastateur. Son livre, au croisement de quelques récits singuliers et d’une histoire collective, présente plusieurs chemins de reconstruction.
L’originalité de cette recherche est d’explorer les chemins de reconstruction, si fragiles soient-ils, et non uniquement de creuser les effets du viol à travers des enquêtes menées à dix ans d’intervalle. L’ouvrage témoigne de la lutte quotidienne des femmes victimes, contre la perte de confiance en soi et en l’humanité. Il analyse les moyens qu’elles ont élaborés pour sortir de leur souffrance et continuer à vivre.
Retrouvez tous les titres parus dans la collection « Sociologie clinique » dirigée par Vincent de Gaulejac en suivant ce lien.

Vous trouverez ici :

la quatrième de couverture issue de la préface de clémentine Autain
« Ce livre est un défi. Un défi à la mort, au silence, à la violence sociale et psychologique. Lise Poirier Courbet répond à un vœu que je formule depuis des années et des années pour que des études nous aident à mieux comprendre ce qu’est le viol, ce qu’il détruit, comment se reconstruire après. Les recherches font cruellement défaut alors que le viol, atteinte fondamentale à la dignité humaine, est un phénomène de masse. Avec cet essai vivant, clair, juste et subtil, nous y sommes. L’auteure nous raconte la mort du sujet qu’implique le viol, la sidération, la honte, la culpabilité, l’état de dissociation qui coupe les victimes de toute émotion. Elle nous parle aussi, à travers les récits concrets de huit femmes, des conditions de la libération de la parole, de ces mots prononcés et entendus qui permettent de revivre. Son ouvrage porte le sceau très contemporain d’une démarche partant de celles qui ont réussi à « en faire quelque chose » pour mieux aider celles qui cherchent encore à « s’en sortir ». Il ne s’adresse pas qu’aux femmes qui cherchent leur chemin après un viol mais aussi à toutes celles et ceux qui, parmi leurs relations ou dans leur vie professionnelle, sont amenés à cheminer avec une femme victime de viol. A toutes celles et ceux enfin qui, épris d’égalité et de justice, veulent saisir ce que nous avons à défaire et à inventer pour vivre mieux. Ensemble. » Clémentine Autain

Une réflexion au sujet de « Nouveautés : vivre après un viol »

  1. J’ai étais victime de viol aussi il y a deux mois…
    et depuis j’essaye de me reconstruire mais je n’y arrive pas du tout.. je cherche un livre qui pourrais m’aider a avancer.. et je suis tomber sur ce site, je vais commander ce livre et j’espère que je vais trouver ce que je chercher..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *